Kiowenai
Le forum est actuellement en reconstruction, repasse en milieu du mois pour en savoir plus !

PS : le design est horrible, mais ça va s'arranger !



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Iroko Jindia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Iroko Jindia

¤ Novice ¤
avatar
Messages : 46
Expérience : 113
Métier : Rp

Carnet de route
Pouvoirs ou don: Il peut faire couler sur sa peau une substance dont les effets sont aléatoires, et il porte deux crocs aux pouvoirs mortels
Arme favorite: Arcs et épées courtes
MessageSujet: Iroko Jindia Mer 30 Juin - 9:46
Identité




Nom : Jindia

Prénom : Iroko

Surnom : le père

Age : 37 ans

Race : Rian-ry’s

Caractéristiques
physiques

Iroko est comme la plupart des hommes de sa race : de très grande taille et à la physionomie particulièrement musculeuse. Doté d’une musculature en tout point développée et homogène sur l’ensemble de son corps grâce à sa vie, il pourrait devenir l’emblème de l’esthétisme de nombreuses femmes des autres races. Pour son peuple, Iroko est à peine au dessus de la moyenne, il n’a pas une force des plus impressionnante et sa taille aussi passe pour normale. Parfaitement sculpté on peut voir qu’il a un torse imberbe dont les muscles semblent miroiter à chacun de ses mouvements donnant à la fois une impression de puissance et d’agilité.
Véritable Rian-ry's, Iroko arbore une peau plutôt épaisse et de couleur grisâtre tirant tout de même vers le brun à cause des heures passées au soleil. Cependant sa peau n'a pas l'apparence rugueuse et abrupte habituelle : il n'arrive pas à savoir si c'est naturel ou s'il s'est changé pour cela, mais ça n'a à ses yeux guère d'importance, il se satisfait pleinement de sa peau douce.
Iroko a une tâche de naissance de forme ronde et d'environ 7 cm de diamètre dont le centre prend place à l'aine du côté gauche. Elle s'étend à la fois sur sa cuisse et le bas de son ventre. Sa peau est à cet endroit très brune, presque marron, ce qui fait un fort démarquage avec le brun gris claire du reste de son corps. L'homme possède aussi les reliquats de grandes griffures à cet endroit. Les cicatrices blanchâtre s'étendent tout le long de la cuisse et remonte jusqu'à son appareil génital. On a longtemps cru qu'il était stérile à cause de cela, mais l'arrivée de son enfant fut en fait juste tardive.

Iroko a un visage doux, bien qu’il soit plutôt carré de forme. Son menton assez fort trône au bout d’une mâchoire dure et épaisse. Iroko regrette d’ailleurs l’absence d’une barbe, ou d’un collier qui lui aurait donné l’air à la fois soigné et viril. Son nez aquilin est légèrement tordu sur le bout à cause d’une mauvaise chute un jour. Cette courbure anormale à tendance à lui faire mal assez facilement pouvant dégager une douleur jusque dans sa tête. Ses yeux sont vairons comme pour une bonne partie de son peuple. Celui de droite est brun foncé, avec de légères touches caramel, tandis que celui de gauche est d’un vert plutôt clair tirant sur jaune quand il est au soleil. Ses yeux sont fins et en amande, lui donnant à la fois un air intelligent et calculateur. Enfin, sa bouche est plutôt fine est parfaitement taillée à l’image du reste de son corps.
Les cheveux du rian-ry’s sont extrêmement long et lisses, allant jusque dans le milieu de son dos lorsqu’ils sont lâchés librement. Cependant, Iroko a pour habitude de les attachés pour qu’ils gênent un peu moins ses mouvements. Il garde pourtant quelques mèches libres sur le devant de son visage. Même attachés, les cheveux d’Iroko tombent au-delà de ses épaules. Parfaitement soignés et lavés, ses cheveux sont d’un marron très foncé, de la même manière que son œil droit. Ils gagnent quelques reflets plus clairs quand il reste longuement au soleil.
Comme le veut le faible développement de sa race, Iroko ne porte pas de vêtements aussi bien faits que ceux des humains ou des phrexes. Il se balade constamment torse nu pour avoir plus de liberté dans ses mouvements mais aussi pour pouvoir utiliser ses armes bactériologiques. Il a tout de même autour du torse une sorte de grande lanière en cuir attachée avec une grosse boucle de métal blanc qui lui sert notamment à attacher quelques objets pour combler le manque de poche, mais aussi des armes. Iroko porte des sortes de pantalons dotés de nombreuses ceintures qui s’attachent au bas de la taille et viennent s’enfoncer dans ses chaussures qui sont en fait en peau d’animal attachées autour de ses mollets à l’aide de corde. Il lui arrive de porter une cape qui s’attache autour du cou avec une boucle, celle-ci est d’un vert profond ressemblant à celui de la forêt pour lui permettre de mieux se dissimuler. Enfin il porte tout le temps un collier fait d'une pierre ronde très petite presque translucide taillée de manière à faire apparaitre une autre cavité semi circulaire sur le haut. La pierre avait été trouvée et taillée par sa bien aimée, la chaine elle-même a été tressée avec les cheveux de cette dernière.

Grâce à ses talents de métamorphoses, Iroko peut prendre les traits de n’importe quelle personne et de n’importe quelle race, cependant il a une apparence de prédilection. La personne qu’il préfère incarner est en fait un humain d’une vingtaine d’année. L’âge plutôt jeune lui permet de justifier à la fois sa musculature encore très ferme (qui peut se perdre avec l’âge pour beaucoup des aux races), son absence de pilosité qu’il n’a guère envie de changer et son manque de connaissances dans bien des domaines. Iroko prend alors un visage très proche de celui qu’il a habituellement mais se fait les cheveux courts et blonds, et permet à ses yeux d’avoir la même couleur. Enfin, sous cette forme il porte généralement une très fine armure de cuir pour avoir l’air d’un guerrier sans en faire trop.

Caractère

Iroko est un homme posé et réfléchi. Son âge qui commence à sortir de la jeunesse lui confère une expérience qui a profondément changé les fondements de sa personnalité. Plus mûr il a compris que le combat ne le mènerait pas à ce qu’il cherche ni au bonheur, c’est pourquoi il a maintenant tendance à renier les pratiques brutales et à éviter les défis qui lui sont lancés. Malgré sa capacité à réfléchir et à se mettre au calme pour prendre ses décisions, il est loin d’être une personne calculatrice. Il ne cherche pas son profit à tout prix et au détriment des autres. Au contraire, sa proximité avec la nature lui a enseigné que le bonheur se trouve dans le respect de chacun et de l’ordre établi.
Le rian-ry’s est plus profondément attaché à la nature que le commun de sa race. Sans aller jusqu’au respect que donne les autres rians, Iroko n’aime pas dénaturer les endroits ni même la trop grande domination de la nature. C’est pourquoi il est l’un des membres les plus farouchement opposé et haineux envers les ertzes qui se permettent de se couper de la nature et de l’utiliser sans le moindre respect ! Il respecte un peu plus les autres races sans toutefois les porter très haut dans son cœur. Car beaucoup de ces gens ne comprennent plus le vrai sens de la nature et l’enjeu que sa protection représente. C’est pourquoi quand il va en territoire étranger il préfère prendre l’apparence d’un humain : pour beaucoup ces derniers sont encore de grands cultivateurs qui permettent à la nature de s’étendre et de se développer. Même si l’idée de la culture ne lui plait pas totalement il adore voir les champs pousser tranquillement aidés par les systèmes d’irrigations. C’est aussi pour cette raison qu’il ne prendra jamais la forme d’un ertzien. Il ne voudrait pas devoir un jour faire semblant de renier la terre qui l’a porté ou aller dans une de leurs machines démoniaques

Même s’il n’est pas bagarreur Iroko demeure néanmoins assez agressif quand il s’agit d’étrangers qui bafouent leurs terres ou de personne qui se moque de lui ou de son enfant. Il n’est pas non plus du genre à se laisser marcher sur les pieds. Même s’il ne réagit pas forcément par la force à une provocation il n’hésite pas à scander sa défense et à et employer tout son vocabulaire le plus vulgaire dans une jouter verbale très violente. Par contre quand il s’agit de planifier une vengeance il est à nouveau l’homme le plus posé et le plus froid du monde, imaginant son plan dans les moindres détails pour ne pas épargner son adversaire. En effet, en plus d’être assez arrogant Iroko est très rancunier ce qui créer un mélange explosif dans certaines situations. Mais pour arriver à l’énerver à ce point il faut s’en prendre très longuement à lui, ou très méchamment à la nature.
Voila un défaut d’Iroko, quand on déchaine sa rage, il est capable des pires horreurs du monde, et par sa froideur peut devenir un bourreau sauvage et impitoyable. Une fois énervé, il est en effet l’acteur de la pire perfidie, et enclin à chercher les gens, jusqu’à aller trop loin, dans des points de non retour qui ne devrait pas être acceptés. La torture ne lui est pas familière mais il est capable de tabasser un homme –car il ne s’en prend pas aux femmes, sauf aux plus virulentes, mais ce qui n’existe pas dans son village- jusqu’à lui faire perdre connaissance pour appuyer ses propos !

A la base de nature très joviale et enclin au rire et à la joie de vivre, Iroko a perdu ce côté à la mort de sa femme il y a un peu plus d’un an maintenant. En effet, quand cette dernière perdit la vie, Iroko égara en même temps qu’elle de nombreuses raisons de vivre et d’être heureux. Il vit depuis avec beaucoup plus de mal. La difficulté à avancer est son pain quotidien car il ne peut guère s’empêcher de regarder en arrière. Pourtant il s’est nettement amélioré en un an : à la mort de sa femme il avait été près à se retirer la vie pour ne pas avoir à subir cette épreuve mais il ne pouvait pas toutefois laisser sa fille se débrouiller seule alors qu’elle venait de naitre. C’est donc pour cette dernière et par pur amour pour son ancienne compagne qu’il décida de vivre. Le temps qui passa lui réapprit à sourire et à se tourner vers le présent. Néanmoins il garde pour le passé un attrait qui ne veut pas le quitter et qui jour après jour le fait souffrir incroyablement.
Actuellement on ne peut pas dire qu’il soit dépressif, car il vit sans rechigner et fait même quelques efforts par moment pour trouver de la joie, cependant, il n’est pas non plus un exemple de rayonnement. Devenu grognon par douleur il n’aime plus vraiment se frotter aux autres qui ont tendance à le blesser très facilement. Ses nerfs à fleur de peau n’aide à vrai dire personne car il peut prendre mouche très rapidement. Il ne fuit pas réellement les gens, mais sa présence passe de plus en plus inaperçue à cause de sa faible disposition à parler aux gens.
Dégouté par de nombreuses personnes pour leur comportement envers sa nouvelle situation, Iroko commence à avoir peur de se fier et de se confier aux gens. Il n’ose plus vraiment les aborder de peur de vivre encore plus de souffrances que ce qu’il a déjà. Pourtant au fond de lui-même il a très envie de relier des liens comme il avait avant. Même s’il sait pertinemment que retrouver ses amis d’antan n’est pas possible il n’a pas envie de devoir exclure le fait même d’avoir des amis.

Les plus grandes peurs d’Iroko sont celles de revivre une chose comme la perte d’un être aussi cher que sa moitié, pour cette raison il prend soin de sa petite fille comme de la chose la plus importante de sa vie, plus importante que sa vie encore. Mais parmi ses peurs il existe aussi celle d’être un jour découvert puis capturé par un membre d’une autre race. Il en a si peur qu’il lui arrive de faire de sérieux cauchemar où des ertze sont tout autour de lui pour lui ouvrir le corps en deux et l’étudier de toute part sans qu’il ne puisse rien faire.

Le désir le plus cher d’Iroko est tout simplement de retrouver une vie stable à la fois moralement et sentimentalement parlant. Il voit bien sûr dans son idylle la présence de sa fille qu’il ne pourra jamais renier, cependant il n’exclue pas la possibilité de refaire un couple. Après ces années il a en effet enfin trouvé la maturité d’accepter et de reconnaitre la mort de sa bien-aimée.

Biographie

Iroko est né dans les profondeurs de la jungle. Elevé comme tous les autres par des parents aimants, entouré d’amis et avec une vie très agréable, ce dernier a pu acquérir son caractère jovial ! Sa toute petite enfance fut tout de même baignée dans le problème de ses pouvoirs qu’il n’arrivait pas du tout à contrôler contrairement aux autres enfants, pourtant cela ne fut pas un problème pour son intégration car les autres ne se moquaient pas trop de lui.
L’adolescence fut pour lui une période privilégiée, d’abord la rencontre avec Eüdia, sa moitié, et son rang de chasseur qu’il gagnait à la force de ses bras. Il avait rencontré sa belle dans le village, les changements survenus sur son esprit et son corps à l’adolescence l’avaient tourné vers les filles et tout de suite ses yeux s’étaient attachés à la jeune fille pour ne plus s’en décrocher. Même si elle n’était ni la plus belle ni la plus douée c’était elle qu’il avait toujours voulu et aimé. Il lui avait fait la cours de la manière la plus étrange qu’il soit en se perfectionnant chaque jour encore dans l’art de la chasse. Il était l’un des meilleurs, la précision, le tir à l’arc et l’agilité n’avait aucun secret pour lui.
Mais bien sûr c’était par la douceur de son caractère et par sa patience infinie qu’il avait conquis la jolie Eüdia. Leurs petites amourettes s’interrompirent pendant un instant à la mort du père d’Iroko, car il devait faire tous les préparatifs mortuaires en tant que fils. Cependant, la mort faisant partie de la vie et surtout de la nature, les rians ne s’en émoient pas trop, et ce fit de même pour Iroko qui reprit vite sa vie.
Leurs amours prirent un tournant quand il eut environ 20 ans et qu’il fut enfin considéré comme un homme. Content de son nouveau statut il la demanda comme femme. Ce n’est pas tout à fait un mariage, c’est une union, symbolisée par une union des corps parfaitement consentie.

Après de nombreuses années de vie commune, ils étaient toujours aussi amoureux, pourtant jamais un enfant ne vint combler leur foyer si bien qu’il commença à se demander si ce n’était pas la blessure qu’il avait reçu enfant qu’il l’avait rendu stérile. Face à cet échec il se concentra plus sur sa tâche de chasseur s’améliorant encore de jour en jour jusqu’à devenir ce qu’il est actuellement.

Un jour pourtant, quand l’espoir n’était plus là, un enfant arriva dans le ventre d’Eüdia, et ils passèrent ensembles les 11 plus beaux mois de leur vie à attendre avec ferveur et espoir

L’accouchement fut le pire des cauchemars, et Eüdia n’y résista pas, elle mourut dans d’atroces souffrances perdant son sang de façon irrémédiable sans que personne ne puisse rien y faire. La mort de la mère donna tout de même lieu à la naissance d’une petite fille qu’il nomma Ceiba, en l’honneur du nom de l’arbre sous lequel il s’était uni à sa mère la première fois. Depuis, jamais il ne s’en ai séparé, s’étant accroché à elle pour s’accrocher à la vie…

Esprit ou armes biologiques

En tant que rian-ry's, Iroko possède des armes biologiques qui font entièrement parti de lui même depuis sa naissance. Au début l'utilisation de ces dernières fut quelques peu chaotique mais à l'adolescence ses problèmes étaient réglés et il était parfaitement maître de lui même.
Entre autres pouvoirs mineurs, Iroko a le pouvoir de sécrété sur l'ensemble de sa peau et sur commande un liquide visqueux et brillant aux propriétés... profondément aléatoires. Elles peuvent en effet aller du poison mortel, au somnifère en passant par l'effet aphrodisiaque. Il possède également une morsure fatale. En effet ses canines sont creuses et remplies d'un liquide contenant des souches bactériennes très virulentes. Résistant à toutes ces bactéries il peut cependant les injecter sur commande dans le corps d'une personne en la mordant très fortement. Les maladies piégées à l'intérieur de ses canines sont très diverses mais toutes fatales. Le liquide bactériologique se régénère tous les quatre ou cinq jours rendant la morsure inefficace entre deux utilisations.

Bien sûr le contrôle de ces deux pouvoirs est parfait, il ne lui est plus possible de tuer quelqu'un sans le faire exprès. Même s'il lui arrivait de mordre une personne sans vouloir la tuer le liquide ne se déverserait pas et il n'y aurait donc pas contamination. De la même manière, ses sécrétions cutanés ne se forment que lorsqu'il le désire, le reste du temps sa peau est parfaitement normale et sèche.
Domaine de
prédilection

Iroko n'est pas ce que l'on pourrait appeler un guerrier car le peuple des rians est trop civilisé pour avoir des guerriers à proprement parler, mais il est tout de même un grand combattant, et un chasseur émérite. Passé maître dans l'art du combat à distance notamment par l'utilisation d'arc ou de dague de jet, il aurait pu devenir un assassin de renommé mondial ou un grand voleur grâce à son agilité et sa carrure extraordinaire, mais son choix a été de rester un homme simple. De toute façon la notion de propriété chez les rians est quasi inexistante, ce qui l'empêcherait de devenir voleur, et les conflits sont généralement réglé par les grands prêtres. D'autre part il n'existe guère de métier vraiment défini, chacun est capable de se forger une lame et de chasser sa nourriture, le groupe est simplement fondé sur l'esprit de marchandage et d'appartenance à une même race.

Autre

Iriko a constamment avec lui sa fille Ceiba, qu'il porte dans un sac en bandoulière. Elle se retrouve ainsi confortablement installée contre son torse. Cette façon de la porter lui permet tous les mouvements qu'il fait habituellement et la sécurité de la très jeune enfant : Ceiba n'est âgée que d'un an et demi environ.

L'homme porte toujours avec lui deux arcs, dont un qui a été fabriqué pour lui sur mesure et qu'il est le seul capable d'utiliser. Il possède aussi une épée courte qui lui sert tant pour les combats que pour dépecer ses proies. Ces sont les seules véritables possessions d'Iriko -avec son collier- , car il n'attache que très peu d'importance au reste.

Iriko est couramment accompagné d'un rongeur d'assez grande taille au pelage rouge à rayure jaune. Ce rongeur est de la race des Istikma, il est nommé Emprunte. Emprunte n'a aucune utilité particulière : il ne chasse pas, ne parle pas, ne soigne pas, et n'obéit même pas, c'este juste un compagnon de route, et un ami animal d'Iriko qui l'accompagne quand bon lui semble.
Revenir en haut Aller en bas
Conseil Suprême

¤ Expert ¤
avatar
Cailloux : 150
Messages : 659
Expérience : 500

Carnet de route
Pouvoirs ou don:
Arme favorite:
MessageSujet: Re: Iroko Jindia Mer 30 Juin - 21:30
heeeey!!

ooo qu'il est beau qu'il est qu'il est beau heu...
ce n'est pas le sujet!!!

he beh pour un premier Rian'ry, c'est réussit!!!

Je valide!!
Revenir en haut Aller en bas
http://kiowenai.forumsactifs.net

Iroko Jindia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kiowenai :: Mises en bouches :: Les habitants :: Fiches validées-