AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Les Ertz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Conseil Suprême

¤ Expert ¤
avatar
Cailloux : 150
Messages : 661
Expérience : 500

Carnet de route
Pouvoirs ou don:
Arme favorite:

_________________
MessageSujet: Les Ertz Jeu 17 Aoû - 17:19
Les Ertz : généralités

De tous les peuples de Kiowenaï, il en est un qui s’est distingué par son savoir et ses découvertes scientifiques, à défaut de l’être par son comportement supérieur et égocentrique...

Toisant le monde de haut depuis leurs gigantesques cités aériennes, les Ertz, grands êtres humanoïdes à la peau claire, sont de grands fervents d’une science qu’ils appellent les matématiks. Dotés d’une intelligence remarquable, ils ont conçu des inventions extraordinaires, dont l’une des plus notables est la synthèse du Varon : un gaz de densité quasiment nulle, très rare à l’état naturel, à partir d’une roche commune des provinces de Trand, qui leur a donné accès au royaume des cieux...

Considérant les autres peuples comme des êtres primitifs et ignorants, leur fierté mise à mal par la révolte Trunienne, ils ont délibérément choisi de s’isoler dans les hautes atmosphères grâce à l’utilisation du Varon. A l’écart du reste du monde, ils peuvent ainsi se consacrer pleinement à leurs études, et s’épanouir dans leurs vendettas personnelles. Leurs villes sont ainsi bâties sur de grands pylônes, seuls liens avec la terre ferme et pourvus d’ascenseurs permettant de faire le trajet. En haut des pylônes, des grandes plateformes reliées les unes au autres sont soutenues en grand partie par des poches de varon. La plupart des parois verticales sont creuses afin de permettre l’injection de ce fameux gaz et d’alléger les structures.

Vivre dans les cieux a donné naissance à une autre de leurs inventions capitales : les navires volants. Suivant les constructeurs, ces navires prennent différentes formes : ballons géants supportant des nacelles, corvettes inspirées des voiliers Phrexes, dont la double coque fabriquée dans un alliage métallique léger et remplie de Varon permet l’envol... Ils conservent cependant jalousement le secret de leurs méthodes, et les navires de l’air servent principalement à la circulation entre leurs villes, ou à leurs routes commerciales.

Leur intelligence a beau être développée, ce ne sont en rien des modèles de vertu. Pour se procurer les matières premières nécessaires à leur technologie, ils ont asservis le peuple de Trand pendant de longs siècles, avant que ceux-ci arrivent enfin à se libérer. Une certaine méfiance règne encore entre les deux races, et beaucoup redoutent que les Ertziens développent un jour une arme capable de tous les supplanter. Fort heureusement, l’évolution des Ertziens, perchés dans les airs, absorbés dans les études, les a rendu fragiles, et ce sont des individus plus avides de connaissances que de conquêtes. De surcroît, ils sont devenu entièrement dépendants de leur technologie, et ont impérativement besoin des ressources que les autres nations peuvent fournir.


Caractéristiques

Race de "géants", plutôt filiformes, peu résistants face aux attaques physiques, aux poisons et aux maladies, les Ertziens ont la peau très claire, et il n'est pas rare de tomber sur de parfaits albinos. Leur durée de vie est cependant relativement longue comparé aux autres, nombre d’entre eux atteignant largement la centaine. Ceci s’explique sans doute par leurs avancées en médecine, et par le fait que se sachant faibles, ils s’exposent le moins possible au danger.

Les femmes disposent des mêmes droits que les hommes, mais naissent un peu moins nombreuses, d'où un léger déséquilibre de la population.

Lorsqu’ils quittent leurs abris aériens, les Ertziens portent en général une sorte de combinaison faite d’un alliage inconnu des autres races, les protégeant en partie de leur fragilité naturelle. Ils possèdent également des armes relevant d’une technologie élevée, des engins longiformes d’où sortent des raies d’énergie destructeurs, et ils n’hésitent pas à s’en servir en cas de besoin.


Politique et mœurs

Les Ertziens sont régis par un roi, plus rarement une reine. Les successions se font de la descendance la plus proche à la plus éloignée du défunt membre royal et doit obligatoirement provenir d'une des familles nobles. Le souverain est entouré de conseillers considérés comme les représentants les plus intelligents du royaume, dans chacun des grands domaines scientifiques reconnus : mathématiks, biologie, aéronautiques, astronomie, médecine, énergie, architecture...
Le maréchal, dirigeant de l’armée Ertz, est un noble, nommé par le roi par ses hauts faits, bien que le plus souvent le titre soit transmis de génération en génération.

Les Ertz accordent une importance capitale à la réussite sociale et au rang. Pour se faire respecter, il faut à la fois être noble et brillant chercheur.

Les Ertz de basse naissance sont considérés de haut par les autres, et à moins de faire preuve d’excellence dans leurs études, peu se verront confier un jour des postes importants. Les meilleurs d’entre eux, même s’ils accèdent à un bon poste, voir même au titre de conseiller, seront toujours traités comme inférieurs par les nobles. Seuls les mariages peuvent remédier - en partie - à ce problème.

Dans un tel climat, inutile de dire que les manoeuvres et intrigues politiques sont plus que courantes, et que les assassinats font tout comme la science partie du quotidien. Au delà des sciences, cela doit représenter le deuxième domaine où les Ertz sont largement talentueux de nature. Certains n’hésitent pas à recourir à des solutions extrêmes pour se procurer alliances ou position confortable.

L’élite se délecte de soirées données dans les plus belles demeures Ertz et le palais. La jeunesse, noble ou non, aime fréquenter les bars disséminés un peu partout dans les villes, l’inégalité des rangs entraînant souvent des disputes et rixes nocturnes, principales motif d’intervention de la milice Ertzienne.

Malgré ces inégalités sociales, même les classes de bases ont un niveau de vie tout à fait correct. Certains sont des employés du quotidien (commerçants, bureaucrates…) utiles à la vie quotidienne, d’autres des ouvriers plus manuels, et beaucoup d’entre eux sont assistants ou techniciens dans les labo de recherche ou de fabrication. Ces Ertz là, sans doute à cause de la pression des classes supérieures, sont bien plus tolérants et compréhensifs envers les autres nations.

Relations internationales

Race nombriliste, les Ertz n'entretiennent pas de relations spécifiques avec leurs voisins, et limitent les interactions aux simples échanges commerciaux, nécessaires à leur survie.

Les rares Ertz voyant un intérêt à quitter la sécurité des hautes sphères sont les scientifiques dont les sujets d'études les entrainent au delà des frontières, les Ertz de basse classe trouvant davantage leur compte au delà des frontières de Shrinde que dans leurs villes natales, et quelques rares métis ou individus au courant de pensée " à côte de la plaque".


Figures emblématiques

Le Roi Eldros : dirigeant du peuple Ertz. Encore jeune, la mort de son oncle l’a laissé seul successeur à l’âge de 24 ans. Il essaye tant bien que mal de satisfaire tous les partis, et peine à se faire entendre : il est considéré comme trop jeune, et tous attendent de le voir faire ses preuves. De plus, beaucoup pensent qu’il n’est qu’une marionnette dans les mains du haut conseiller.

Duc de Fresnes : haut conseiller du roi, faisant partie de l’élite de la  noblesse, nommé au grand conseil . C'est un homme froid, calculateur, mais doté d'un cerveau scientifique des plus brillants. On l’accuse de bien des maux : manipulation du roi, manipulation des conseillers… mais bien peu de gens sauraient vraiment dire ce se trouve au coeur de ses motivations.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://kiowenai.forumsactifs.net

Les Ertz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kiowenai :: Pour bien débuter... :: Contexte-