Kiowenai
Le forum est actuellement en reconstruction, repasse en milieu du mois pour en savoir plus !

PS : le design est horrible, mais ça va s'arranger !



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Les Phrexes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Conseil Suprême

¤ Expert ¤
avatar
Cailloux : 150
Messages : 659
Expérience : 500

Carnet de route
Pouvoirs ou don:
Arme favorite:

_________________
MessageSujet: Les Phrexes Jeu 17 Aoû - 17:37
Les Phrexes : généralités

Toujours gais et de bonne humeur, épris de beauté et de création, les Phréxiens sont un peuple d’artistes, de penseurs et de bons vivants. Habitants des archipels enchantés, bercés depuis l'enfance par le bruit des vagues et le cri des mouettes, cette ambiance paisible est sans doute la raison pour laquelle ils forment un peuple pacifique, croyant avec force qu’il est plus profitable de s’unir et de se découvrir que de se faire la guerre.

La seule exception vient des habitants de l'île du fer. Plus éloignée du coeur de l'archipel que les autres, c'est une île montagneuse, recouverte de végétation mais possédant un sous sol riche en minéraux, peuplée de créatures dangereuses. Ses habitants apprirent très vite comment extraire le minerai et façonner le métal, arts essentiels pour leur survie. Ils furent aussi à l'origine de la construction de vaisseaux puissants et rapides qui furent les premiers à franchir l'océan. Rompant avec la tradition artistique de leurs pairs, et suite à un conflit sanglant avec les humains, le seul connu de l’histoire Phrexe, on les surnomme les Maudits. Depuis cette guerre, l’art de forger des armes enchantées a été proscrit des îles, bien que le secret continue surement de se transmettre de génération en génération dans les vieilles familles.

Quelques malentendus, dans les temps anciens, ont pu faire que des Phréxiens soient victimes de la violence des autres peuples. Mais n’étant pas de caractère rancunier et reconnaissant une forme d’expression nouvelle dans l’acte de guerre, ils se sont simplement mit à observer les combats déchirants des autres races pour en tirer de nouveaux sujets d’étude.


Caractéristiques

On trouve des Phréxiens de toutes tailles et de toutes morphologies. Il est courant pour ce peuple de porter des couleurs de cheveux artificielles, ou des tenues particulièrement colorées ou dépareillées : pour eux, le physique constitue un moyen d'exprimer leur sens artistique aussi bien qu'une peinture.
Ils savent se montrer discrets autant qu’attirer l’attention avec leurs belles paroles. Orateurs talentueux, ils arrivent bien souvent à plier les autres à leur volonté en les embobinant dans leurs discours passionnés. Certains d'entre eux possèdent une sorte de don, variable suivant les individus, qui bien souvent leur permet d'accentuer leurs capacités dans un domaine précis.

Les Phréxiens sont pacifiques, certes, mais il ne faut pas oublier que leur recherche de l’œuvre parfaite peut prendre des tournures parfois complétement amorales.
La plupart du temps non violents, ils peuvent toutefois se montrer belliqueux en situation d'autodéfense, notamment si leur don se trouve être adapté à la situation. Notons toutefois que cela est très rare, les Phrexes préférant user de leur talents verbaux ou artistiques pour se sortir des pires situations.


Politique et moeurs

Vu leur façon de vivre, les Phrexes sont suffisamment auto-disciplinés pour se passer d’une quelconque forme de gouvernement. En cas de problèmes, il est habituel de se tourner vers les gens plus âgés, ou vers des Phrexes de grand savoir : chaque classe d'art possède ses propres maestros qui peuvent éventuellement prendre des décisions lors de rassemblements extraordinaires.

Il existe par exemple un Maestro de la danse, un de la sculpture, un autre de la philosophie... Le Maestro Vidrani, qui excelle en peinture, fait partie des Phrexes reconnus pour leur sagesse et a ainsi été nommé au Conseil.

En règle générale, ce sont des gens simples et accueillants, curieux, parfois un peu dans la lune, qui aiment prendre un bon repas, prendre le temps de discuter ou de partager leurs passions avec leurs amis comme avec de parfaits inconnus.

Il y a quelques écoles où les enfants apprennent à lire, écrire, compter... par la suite, les jeunes se trouvent une guilde ou un maître qui leur enseignera un domaine particulier. La guilde des bâtisseurs, très connue, s’occupe ainsi de former les futures générations d’architectes, mais aussi de maçons, tailleurs de pierre…
Les boulangers, épiciers, herboristes… recrutent directement des apprentis et leur transmettent leur savoir. Les apprentis sont parfois tout simplement la descendance, mais les Phrexes n’ont aucun souci à voir les jeunes rompre une tradition familiale et se lancer dans un autre domaine. L’accomplissement personnel prime avant toutes choses pour eux.

Bien entendu, les Phrexes possèdent tous leur caractère et ne sont pas tous des sages. Des disputes, vols ou violences peuvent parfois se produire, bien que ce soit plus rare que chez d’autres peuples.


Relations internationales

Il est fréquent de retrouver des Phréxiens, curieux des autres modes de vie, dans tout le monde de Kiowenaï, où ils sont généralement bien accueillis.

Les Ertziens ne se préoccupent guère d’eux, et ils entretiennent avec ce peuple de simples accords de commerce de base ou d'art : une peinture pouvant tout de même éveiller l'intérêt des Ertz si ses proportions montrent une forme quelconque d’art matématiks. A l’inverse, ils se sont intimement liés avec les Truniens, avec qui ils commercent énormément, friands de leurs nourritures et  boissons.

Les Dapiens aiment plus que tous les chanteurs, danseurs et troupes qui circulent, leur apportant d’agréables distractions et des nouvelles de tous bords, aussi il n'est pas rare de voir des Phrexes ayant envie d'un peu d'aventure se rendre en Terres de Syaes, seuls ou en intégrant une troupe.

Ils sont très curieux à propos des Rians, mais les connaissent fort peu, étant donné la distance géographique qui les sépare. C'est d'ailleurs un des rares peuples, hormis les mages Dapiens, qui ne se représente pas les Rians comme une vague légende, mais comme un peuple bien réel.


Figures emblématiques

Le Maestro Vidrani : grand artiste, il a été déclaré maestro à l’âge de 29 ans. Souvent entraîné par ses idées folles, il papillonne sans cesse, apparaissant quand on s’y attend le moins et disparaissant quand on a besoin de lui. Il a toutefois été nommé comme représentant des Phrexes au Grand Conseil, son génie de s’arrêtant pas à la peinture.

La Maestro Silva : cette dame d’un âge surement séculaire est doté d’un don très précieux : celui de pouvoir lire le destin des êtres et du monde. Elle réside en paix sur l’île d’Yra, et accorde rarement ses faveurs, sachant que dévoiler le destin des hommes peut leur être fatal. C’est elle qui a décliné la tâche de siéger au Conseil, désignant le maestro Vidrani à sa place.
Revenir en haut Aller en bas
http://kiowenai.forumsactifs.net

Les Phrexes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kiowenai :: Pour bien débuter... :: Contexte-